Conferences NCAA Football
BOWLS MINEURS - NCAA
Bowls Games NCAA

Actuellement 34 en divison 1 FBS, leur nombre évolue au fil des ans en fonction des disparitions de sponsors et des créations de nouveaux.

Si on y ajoute les 4 Bowls majeurs et la finale cela fait 78 équipes qui finissent leur saison par une participation à un Bowl (soit environ 1 équipe sur 2). On comprend, dés lors, l'intérêt des équipes de divisions inférieures à vouloir intégrer l'elite. On comprend aussi l'attachement des équipes à ce système de redistribution profitable au plus grand nombre (un comble au pays de l'ultra-libéralisme économique). On touche aussi du doigt les limites du soit-disant amateurisme de la NCAA.

Autrefois le prestige d'un bowl était lié à son ancienneté. Maintenant le montant du pactole est devenu un enjeux non négligeable.

L’équation est on ne peut plus simple : « big match = big money ». Sur ce constat enfantin est basé toute la philosophie de la post-saison de la FBS : organiser des bowls permet de générer des bénéfices énormes (publicité locale et nationale, billetterie pour les étudiants qui se déplacent en masse, marketing et produits dérivés, etc…) dont une partie est reversée aux conférences et sert à financer le déplacement de ses équipes et de leurs staffs vers les villes hôtes ou encore à alimenter les budgets des Athletic Departments des universités qui leur sont affiliées. Il y a donc tout à gagner pour les universités à multiplier les participations de leurs conférences dans les bowls de fin de saison, tout comme il est avantageux en terme d’image et d’exposition médiatique pour les sociétés américaines de sponsoriser l’organisation de ces bowls.

En outre, l’organisation des bowls de post-saison permet d’impliquer plus de la moitié des programmes et la totalité des conférences. Ainsi, même une équipe dont le bilan la prive d’invitation à la post-saison touche une rétribution via la redistribution du montant total glané par sa conférence dans différents bowls.

Généralement, les bowls sont sponsorisés par des sociétés implémentées dans les villes organisatrices. L’existence d’un bowl et sa survie dépendent fortement du soutien apporté par son sponsor. Ainsi, faute de renouvellement de contrat, certains bowls ont disparu. La licence attribuée par la NCAA peut également être retirée à un bowl, comme ce fut le cas en 2005 pour le Silicon Valley Football Classic qui s’est avéré ne pas être financièrement viable. A l’inverse, d’autres bowls peuvent voir le jour. A la faveur de l’arrivée de nouveaux sponsors, les noms des bowls peuvent changer

La présence de stades couverts dans certaines villes des états du Nord a permis d’y organiser des bowls, comme c’est le cas à Detroit). L’organisation de bowls n’est donc plus l’apanage des états ensoleillés du sud et de l’ouest des Etats-Unis.

La plupart des bowls signe des accords avec les conférences, assurant ainsi la participation automatique d’une équipe de telle conférence à un bowl donné. Le sponsoring ainsi que les accords avec les conférences (ou les Indépendants) sont temporaires et peuvent donc changer au bout d’un temps. La rétribution reversée par un bowl est fortement corrélée à son prestige, lui-même dépendant de la qualité de la confrontation qu’il propose. C’est ensuite un cycle qui s’entretient, les bowls les plus fameux signant des accords pour pouvoir inviter le gratin des meilleures conférences à qui ils paient de grasses rétributions pour contribuer à maintenir leur image de marque, tandis que les super-programmes gagnent en reconnaissance nationale et en réputation en participant aux plus cotés des bowls de post-saison.

L'argent des 34 bowls

Ci-dessous figure le tableau des 34 bowls (+ la finale), les sponsors associés, les conférences contractuellement liées ainsi que les rétributions. Au total, en incluant les lucratifs BCS bowls, ce sont plus de 155 millions de dollars qui sont redistribués aux équipes de Division FBS. Soit une moyenne proche de 1.2 million par équipe...

>> voir les mises à jour des tarifs

5 Bowl majeurs
Conférence(s)
Rapport
NCG (National Championship Games)
1er vs 2nd
du classement BCS
18 000 000
Rose
Vainqueur PAC 10
vs Vainqueur Big 10
18 000 000
Orange
Vainqueur ACC
vs à déterminer
17 500 000
Sugar
Vainqueur SEC
vs à déterminer
17 000 000
Fiesta
Vainqueur Big 12
vs à déterminer
17 000 000
30 Bowl mineurs
Conférence(s)
Rapport
Cotton
Big 12 vs SEC
7 250 000
Chick-fil-A
ACC vs SEC
6 900 000
Outback
SEC vs Big 10
6 800 000
Capital One
SEC vs Big 10
4 250 000
Sun
PAC 12 vs ACC
4 100 000
Music City
SEC vs ACC
3 500 000
Buffalo Wild Wings
Big 10 vs Big 12
3 300 000
Alamo
Big 12 vs Pac 12
3 000 000
Gator
SEC vs Big 10
2 500 000
Holiday
Pac 12 vs Big 12
2 350 000
Russell Athletic
ACC vs Big East
2 325 000
Pinstripe
Big East vs Big 12
2 000 000
Liberty
Big East vs Sec
1 700 000
Meineke Car Care
Big 12 vs Big Ten
1 700 000
Kraft Fight Hunger
PAC 10 vs ACC
1 650 000
Belk
Big East vs ACC
1 600 000
Hawaii
WAC vs PAC 10 ou C-USA
1 500 000
Armed Forces
MWC vs C-USA
1 200 000
TicketCity
Big Ten vs C-USA
1 200 000
Independance
SEC vs Big 12
1 100 000
Maaco - Las Vegas
PAC 12 vs MWC
1 000 000
Military
ACC vs Army ou Navy
1 000 000
BBVA Compass
Big East vs SEC
900 000
GoDaddy.com
ACC vs C-USA ou WAC
750 000
Famous Idaho Potato
MWC vs WAC
750 000
Little Caesars Pizza
MAC vs Big 10
600 000
New Mexico
MWC vs WAC
750 000
Beef 'O' Brady's
Big East vs C-USA
500 000
Poinsettia
MWC vs PAC 12
500 000
New Orleans
Sun Belt vs C-USA
500 000
 
TOTAL
154 675 000

On notera également que si Notre Dame atteint un BCS bowl, sa rétribution est de 4.5 millions de dollars. Si une équipe d’une conférence non-affiliée à la BCS atteint un BCS bowl, sa rétribution est de 18 millions de dollars à partager avec l’ensemble des équipes de toutes les conférences non-affiliées. En outre, un supplément de 4.5 millions de dollars est attribué aux conférences qui placent deux représentants en BCS bowls.


 




Livres NCAA

Droits de reproduction réservés, Copyright 2009 - 2010 / Version 2.3 / Création : Belette